Le café suscite de nombreux débats quant à son réel impact sur la santé humaine. On entend tout et son contraire. D'une part, le café serait associé au bien-être, au plaisir, à une bonne vigilance ainsi qu'une meilleure capacité de concentration ; d'autre part, il serait incriminé dans les troubles de l'anxiété, du sommeil et du rythme cardiaque.
De nombreuses études réalisées au cours de ces dix dernières années ont tendance à mettre en évidence les effets bénéfiques du café sur la santé dans le cadre d'une consommation faible à modérée. Mais quoi correspond une consommation modérée de café ? Quels sont les effets du café sur la santé ? Peut-on se permettre une consommation sans limite ?
Cet article vise donc à démêler le faux du vrai afin d'y voir plus clair.
L'origine du café
Le café provient du caféier, un arbuste que l'on trouve notamment dans les zones tropicales, et dont les fèves sont comestibles. Les deux variétés les plus connues sont l'Arabica et le Robusta. Le café doit l'essentiel de ses propriétés à la fameuse caféine. Mais pas que ! Certains autres de ses composants peuvent s'avérer particulièrement intéressants, les polyphénols par exemple, qui ne sont autres que de puissants antioxydants !

La caféine
La caféine est une molécule psychoactive au goût amer, essentiellement associée au café même si en réalité, on la retrouve dans d'autres plantes telles que les feuilles de thé, les noix de cola ainsi que le cacao. On la retrouve également dans les boissons énergisantes ainsi que certains médicaments (puisqu'elle permet de booster l'efficacité de certaines molécules chimiques).

Les recommandations
L'Organisation Mondiale de la Santé recommande de ne pas excéder 4 cafés par jour soit 400mg de caféine journalière. Une consommation faible à modérée de café correspond donc à 2 ou 3 tasses.
Pour autant, il ne faut pas oublier la caféine présente dans d'autres boissons ou dans le chocolat (même si très peu : 5mg de caféine pour 30g de chocolat). Surtout lorsque sa consommation concerne les adolescents ou encore les femmes enceintes et allaitantes.
Dans les limites de ces recommandations, il semblerait que la caféine soit finalement bénéfique pour notre santé. Au-delà, elle en deviendrait cette fois-ci délétère.

Vrai ou Faux
A travers un "Vrai ou Faux", je vais répondre aux questions que l'on se pose le plus quant à la consommation de café et de caféine.
Pour une même quantité, tous les cafés apportent la même dose de caféine ?
- FAUX
La dose de caféine est variable d'une variété de café à l'autre. Aussi l'Arabica (60mg à 100mg pour 100ml) contient moins de caféine que le Robusta (100mg à 120mg pour 100ml). Mais elle varie également selon le mode de production du café. Ainsi, plus un café est corsé, moins en réalité il contient de caféine. De même, le café Statbucks est deux fois plus pourvu en caféine que le café McDonald . Si vous présentez une certaine sensibilité à la caféine, il est préférable de vous renseigner sur le café que vous consommez.

La caféine empêche de dormir.
- VRAI
Plus exactement, cette substance psychostimulante va venir perturber les cycles du sommeil en agissant directement sur le cerveau et les autres systèmes de l'organisme. La caféine augmente notre vigilance et retarde notre fatigue en décalant notre horloge circadienne interne (D'après la revue scientifique américaine «Science Translational Medicine»). Il faut cependant prendre en compte qu'il existe des différences interindividuelles de sensibilité à la caféine avant de faire des généralités. C'est pourquoi, vous pourrez toujours entendre quelqu'un vous dire qu'il peut boire du café toute la journée sans que cela ne lui provoque la moindre insomnie.

Le déca est totalement dépourvu de caféine.
- FAUX
Le déca contient en moyenne 6mg à 13mg de caféine pour 100ml. C'est pourquoi, il ne doit pas être consommé à volonté en remplacement du café. En effet, il reste incriminé dans les troubles du sommeil chez les personnes insomniaques. De la même façon, cet apport en caféine doit être pris en compte chez la femme enceinte et allaitante.

La caféine est déconseillée chez la femme enceinte.
- VRAI
Elle n'est pas réellement déconseillée mais les recommandations sont largement revues à la baisse (à savoir, 200mg par jour). Attention, il faut compter dans ces recommandations la caféine présente dans le chocolat, le thé, le coca, le déca ainsi que dans certains médicaments.
En effet, durant la grossesse et l'allaitement, la femme produit beaucoup moins de l'enzyme qui dégrade la caféine. De ce fait, la caféine diffuse beaucoup plus longtemps dans l'organisme. Le fœtus et le nourrisson eux, ne produisent absolument pas cette enzyme.

La caféine est bonne pour la mémoire.
- VRAI
Du moins, les études montrent chez la personne âgée ainsi que les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, que la caféine retarde et ralenti le processus de dégradation de la mémoire.

La consommation de café réduit les maux de tête.
- VRAI
Le caféine est un analgésique, ce qui signifie antidouleur, de par son action de vasoconstricteur. En cas de maux de tête, la caféine va, en outre, accélérer l'efficacité du paracétamol en accélérant son absorption. Ceci est vrai à condition d'une consommation modérée.
Chez un grand consommateur de café, le sevrage peut donc se traduire par des céphalées dans un premier temps.

Le café est dangereux pour le cœur.
- FAUX
Aucune étude ne permet d'établir de lien entre une consommation de café et l'insuffisance cardiaque. Lors d'une consommation régulière et modérée - soit 2 à 3 tasses par jour - il semblerait même que le pouvoir des antioxydants (grande teneur en polyphénols) présents dans le café permettent de prévenir les affections coronariennes. En revanche, chez les personnes présentant des arythmies ou de l'hypertension artérielle, dépasser les recommandations de 400mg de caféine par jour, pourrait s'avérer néfaste. A chacun d'adapter sa consommation selon sa tolérance personnelle. Pour ce faire, il est important de savoir s'écouter.

Le café agit immédiatement.
- FAUX
La caféine atteint son pic dans le sang au bout de 45 à 60 min après son ingestion et peut rester deux à trois heures diffuse dans l'organisme.

Mon avis de diététicienne
D'après les études et les revues parcourues, j'en fais surtout la conclusion qu'à raison de 2 à 3 tasses par jour tout au long d'une vie (d'adulte), les propriétés du café paraissent bénéfiques pour la santé.
La café stimule nos capacités cognitives, procure un sentiment de bien-être et de détente. Sa haute teneur en antioxydants couplée à la caféine prévient le risque coronarien, les maux de tête et retarde l'apparition de maladies neurodégénératives telles que Parkinson ou Alzheimer.
En revanche, au-delà des recommandations - si l'on dépasse 400mg de caféine par jour - les effets sur les différents systèmes de l'organisme risquent de s'inverser, provoquant alors des troubles de l'anxiété, du sommeil, du rythme cardiaque et par le fait, une fatigue plus intense. Le consommer en excès pour se donner la pêche risque donc d'engendrer l'effet inverse de celui escompté.
La sensibilité à la caféine reste toutefois à envisager au cas par cas. C'est pourquoi, je recommanderais aux personnes sujettes aux insomnies, aux gastrites, à la tachycardie, aux troubles anxieux ou encore à l'hypertension artérielle de s'en tenir aux mêmes recommandations que pour les femmes enceintes, à savoir éviter de dépasser 200mg de caféine par jour.
Il est donc possible, voire même positif, de consommer du café quotidiennement, dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée, et bien évidemment du respect de sa tolérance individuelle.
Prenez soin de vous
Back to Top